Organ transplants:withdrawals from deceased donors after cardiac arrest PUB HEA
Les progrès dans le domaine de la greffe suscitent de grands espoirs. Cependant, la pénurie d’organes reste un obstacle majeur à la greffe et contraint de nombreux patients à vivre dans des conditions de santé précaire pendant des mois, voire des années dans l’attente d’une greffe. Cette évolution a conduit l’OPECST, en partenariat avec l’Agence de la biomédecine, à réfléchir aux améliorations possibles des techniques de prélèvement d’organes en France en s’inspirant des progrès enregistrés aux États-Unis et chez nos voisins européens, notamment l’Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. En marge de la tenue à Paris du Congrès international sur les prélèvements d’organes sur donneurs décédés après arrêt cardiaque (DDAC), l’OPECST a ainsi organisé, le 7 février 2013, une audition publique ouverte à la presse. Il a été principalement débattu du recours au prélèvement d’organe de catégorie dite III, selon la classification de Maastricht, c'est-à-dire faisant suite à l’arrêt cardiaque et respiratoire persistant et jugé irréversible du donneur. Cette pratique non interdite en France y est abandonnée depuis la fin des années soixante par crainte que l’arrêt des traitements ait pu être décidé en vue d’un prélèvement d’organe. Les débats ont démontré que, grâce à l’évolution des techniques, le recours à ce type de prélèvement était bénéfique dans les pays précités. Il serait opportun de l’introduire en France, sous réserve d’une totale transparence éthique, d’une harmonisation de cette pratique et de son évaluation rigoureuse. L’acceptation par la majorité de la population des progrès dans le domaine du prélèvement d’organes dépend de la qualité du dialogue avec les personnels concernés et d’une information approfondie des familles et des citoyens. Le don d’organes est d’abord et avant tout fondé sur la confiance.
Short title:
Organ transplants
Start date:
2013-02
End date:
2013-07
Homepage:
http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-oecst/indexauditionspubliques.asp
Focus:
Ethics, Medical technology
Project leader:
Office Parlementaire d´Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques of the French Parliament (OPECST)
Country:
FR

» Back